«Chaque porc est pesé»

Pour inciter les gorets fraîchement installés à manger, on leur donne encore de l’aliment pour porcelets UFA 312, distribué à l’auge remplie à la main. L’exploitant fait volontiers ce travail car il constate que les gorets commencent ainsi à manger rapidement, ce qui diminue le stress. Car ils sont habitués à cet aliment alors que l’alimentation liquide est quelque chose de nouveau pour eux.

Des optimisations constantes

Markus Gäumann a ressenti dès son enfance la beauté et l’attrait de la production porcine puisque son père détenait déjà des porcs. Raison pour laquelle, après avoir repris la ferme en 1997, il a décidé d’agrandir la porcherie. En 2003, il s’est lancé dans la détention de porcelets d’élevage. Il achetait des porcelets sevrés et les vendait comme gorets d’engraissement lorsqu’ils atteignaient un poids vif de 25 kg. En 2015, il a construit une porcherie d’engraissement pour pouvoir engraisser luimême ses gorets. Depuis que Markus détient des porcs, il les commercialise sous le label IP-Suisse, tous les bâtiments ayant été construits selon les normes y relatives. La porcherie participe au programme sanitaire SuisSano. L’exploitant attache beaucoup d’importance à l’optimisation de l’emploi des antibiotiques. 

Plus