Les chèvres: une branche solide

Lorsque la famille Kobel a commencé à louer l’exploitation sise sur le Giebel, à Bärau (BE), en 2015, il était clair pour Thomas (fils de Christian), que les chèvres seraient également présentes. C’est lui le principal responsable des chèvres. La façon dont Thomas en est venu aux chèvres est presque un classique : alors qu’il était enfant, son oncle lui a offert un cabri, puis deux autres pour sa confirmation. C’est ainsi qu’est né le troupeau qui compte actuellement une cinquantaine de chèvres laitières. En 2015, un transformateur de lait de chèvre recherchait du lait. Les Kobel avaient l’intention de développer une deuxième branche d’exploitation avec les chèvres. Cette année, les Kobel atteindront une quantité de lait de chèvre de 30 000 litres, livrée à la fromagerie Gohl.

Plus

Une production de niche depuis plus de 30 ans

La fromagerie Gohl transforme du lait de brebis, de chèvre et de vache. Alors que la production d’Emmental était très lucrative par le passé, la fromagerie Gohl enregistre une énorme demande en produits de niche. Depuis de nombreuses années, la famille Liechti livre son lait à la fromagerie Gohl et apprécie beaucoup la collaboration engagée avec cette dernière.

Plus

Adapter la production à la demande

Les chèvres sont des animaux exigeants, surtout en matière d’affouragement. Elles jaugent avec précision la ration qui leur est distribuée et ne consomment que ce qu’il y a de meilleur. En présence de performances laitières élevées en particulier, les chèvres doivent bénéficier d’un affouragement approprié et de fourrage frais distribué à intervalles réguliers.

Plus