Les chiffres sont utilisés

Les génisses reçoivent un mélange composé de 70% d’ensilage d’herbe, 10 % de foin / regain et 20% d’ensilage de maïs. A cela s’ajoutent du concentré protéique pour l’engraissement des bovins UFA 129, des composés minéraux et du sel bétail. Pour vérifier l’affouragement et les gains de poids des animaux, ceux-ci sont pesés quatre fois par an. A partir de 150 kg de poids vif, les génisses prennent en moyenne un kilogramme par jour. Les Dormann apprécient particulièrement l’affichage préalable de la date d’abattage sur le portail clients UFA TORO. Tous deux, Res et Ramona, utilisent aussi bien le portail clients TORO que le TORO-Mobile. Ces programmes fournissent une foule de données.

Distribution répétée

"Avec la distribution répétée de l'aliment complémentaire via le Feedboy, les animaux sont régulièrement occupés à manger. Pour notre exploitation, les gains de poids se situent à un bon niveau", résume Franz Hagenbuch (engraisseur de taureaux).

Engraissement de taureaux précis

Si des questions se posent concernant l’affouragement, la CE se fie totalement à Anton Wyss. La ration est régulièrement adaptée, à l’aide des quatre pesages par an et des résultats d’abattage. La CE vise un gain de poids quotidien moyen de 1550 g. Seules des performances aussi élevées lui ont permis de réaliser 1,7 rotation annuelle et vendre au total 160 animaux, en 2018.

Bien gérer les groupes

Dans l’engraissement de taureaux, la gestion optimale des groupes implique de respecter plusieurs facteurs en vue de disposer d’animaux sains et performants, gages d’une production rentable. Changer la composition des groupes pendant la phase d’engraissement a des conséquences négatives. Pour l’éviter, il faut adopter certaines mesures à un stade précoce. La famille Stegmann connaît les clés de la réussite.

Nouvelles fonctions pour Toro-Mobile

Analyser la rentabilité de l'engraissement de taureaux de façon simple et sans investir trop de temps? Grâce à de nombreuses interfaces de données et à diverses améliorations, c'est désormais possible avec les applications Toro. Les clients en sont satisfaits. C'est aussi le cas de Thomas Dünki, d'Ossingen (ZH).

Stratégie d’entreprise adaptée

L’exploitation diversifiée de Cornel Eberle se trouve à Mörschwil, au milieu d’un verger d’arbres haute tige. La "ferme des autruches" comme l’appelle Eberle, couvre un large éventail de secteurs. Outre les 120 autruches, utilisées pour produire de la viande et des oeufs, l’exploitant engraisse 300 agneaux et 142 génisses. Il exploite aussi un verger de 1500 arbres fruitiers à cidre, tient un service traiteur et un magasin à la ferme, dans lequel il offre des produits de la boucherie également aménagée sur place.