Affouragement des brebis

L’affouragement des brebis dépend des performances attendues. Leurs besoins nutritionnels varient beaucoup en fonction du stade de production. Ainsi, une bonne fécondité et des performances d’élevage élevées présupposent des apports en nutriments et en énergie bien adaptés aux besoins, durant chaque phase.

Besoins énergétiques de la brebis (60kg PV)


Période de lutte (flushing)

La fécondité des brebis dépend beaucoup du niveau et de la technique d’affouragement au moment de la saillie.

Un affouragement riche en énergie pendant la période des saillies permet:

  • de stimuler les chaleurs
  • d’améliorer le taux de fécondation et d’augmenter le nombre de naissances gémellaires
  • d’accroître le taux de survie des ovules fécondés


On peut encore optimiser ces effets en restreignant volontairement l’affouragement (seulement rations modérées de foin et de paille), pendant les quatre semaines qui précèdent la période de lutte.

Pendant la phase de lutte, soit 2 semaines avant la saillie et jusqu’à 3 semaines après celle-ci, il importe de compléter la ration des brebis par 200 à 400 g (selon l’état d’embonpoint des animaux) d’aliment UFA 765.

Affouragement du 1er au 4e mois de gestation

La brebis a des besoins nutritionnels relativement faibles pendant cette période. Dans la plupart des cas, le fourrage de base est donc suffisant.

Mais la complémentation minérale ne doit pas être négligée. Une ration de 20 - 30 g de composé minéral UFA 998 s’impose.

Affouragement pendant le 5e mois de gestation

En fin de gestation, les besoins nutritionnels augmentent considérablement.

Le fourrage de base habituel ne peut plus couvrir tous les besoins, en raison de la moindre capacité d’ingestion de la future mère et de la forte croissance du ou des fœtus. L’utilisation d’un aliment complémentaire (UFA 772 avec un fourrage de base équilibré, UFA 765 avec un fourrage riche en protéines, ou UFA 767 avec un fourrage riche en énergie) devient indispensable.

Une ration carencée en énergie et en protéines peut induire certains troubles métaboliques tels que la toxicose de gestation (cétose) et avoir une influence négative sur les poids des agneaux à la naissance et leur capacité de survie.

Période d’allaitement / Début de la lactation

Durant le premier mois, la production laitière de la brebis – qui dépend à la fois du potentiel génétique, de l’affouragement et du nombre d’agneaux allaités – influence considérablement les gains de poids des agneaux.

Le fourrage de base ne suffit pas à couvrir les besoins d’entretien et de production particulièrement importants. La perte de poids d’une brebis totalisant trois agnelages en deux ans ne doit pas excéder 3 – 4 kg, au cours des six premières semaines de lactation. Selon le fourrage de base et le nombre d’agneaux allaités, il faut donc lui donner 500 à 1000 g d’aliment complémentaire par jour:

UFA 772 avec un fourrage de base équilibré (foin et regain)
UFA 767 avec un fourrage de base riche en énergie (ensilage de maïs, pulpes de betteraves)
UFA 765 avec un fourrage de base riche en protéines (jeune herbe, foin ventilé)


Exemples de rations pour brebis allaitantes (poids vif de 60-70 kg)

Rations de fourrage de base

Pâturage

Foin/regain de bonne qualité

Foin/regain de qualité moyenne

Foin + ensilage d´herbe

Foin + ensilage de maïs

Phase du cycle de production:

UFA 765

UFA 765

UFA 765

UFA 765

UFA 767

200-500 g 300-500 g 500-700 g 300-500 g 200-400 g

Periode de lutte

UFA 765

UFA 765

UFA 765

UFA 765

UFA 767

200-500 g 300-500 g 500-700 g 300-500 g 200-400 g

1er et 2e moins de lactation

UFA 772

UFA 772

UFA 772

UFA 772

UFA 772

1 agneau 300-400 g 500 g 700 g 400 g 400 g
2 agneaux 500-600 g 700 g 900 g 600 g 600 g

du 3e mois de lactation

-

UFA 772

UFA 772

UFA 772

UFA 772

2 agneaux - 100 g 200 g 100 g 100 g

Exemples de rations pour brebis laitières (poids vif de 60-70 kg)

Pâturage

Foin/regain de bonne qualité

Foin/regain de qualité moyenne

Foin + ensilage d´herbe

Foin + ensilage de maïs

UFA 772

UFA 772

UFA 772

UFA 772

Début de lactation

600-700 g 700-800 g 800-900 g 500-600 g
Milieu de lactation
500-600 g 600-700 g 700-800 g 400-500 g
Fin de lactation
200-300 g 200-300 g 200-300 g 100-200 g
  • Donner en plus 20 à 30g de composé minéral UFA 998 et 5 à 10g de sel bétail ou mettre à disposition une pierre à lécher.
  • Les rations d’aliment composé mentionnées sont des quantités indicatives. Elles doivent être adaptées aux productions laitières effectives.

Recherche de produit

Offres spéciales

There is a recursive #INCLUDE chain

Actuel

  • Baisse de prix

    grâce à la croissance et à la rationalisation

    suite
  • La quantité de lait distribuée par veau devrait être augmentée

    suite
  • Porcs à l'engrais: Vision 2018

    suite