L'alimentation des lapins

Les lapins possèdent un grand tractus gastro-intestinal grâce auquel ils peuvent ingérer beaucoup de nourriture et métaboliser des aliments très fibreux. Ils doivent disposer en permanence d’eau fraîche et d’aliments riches en fibres. Le vieux foin, séché au sol est, pour eux, un fourrage de base idéal. De plus, il leur permet de s’occuper.

Le lapin dont l’estomac est monogastrique, métabolise moins bien le fourrage grossier que les ruminants. De ce fait, il a besoin d’apports additionnels de substances nutritives et actives pour rester en parfaite santé. Les aliments UFA élaborés pour les lapins (bio et conventionnels) satisfont aux besoins spécifiques des animaux. UFA offre des aliments contenant des coccidiostatiques ou non. Les lapins sont friands de paille, de brindilles et de rameaux frais (p. ex. noisetier). Ils mangent également avec plaisir des feuilles et des écorces.

Ces aliments leur permettent de satisfaire leur instinct de rongeurs et favorisent l’usure naturelle de leurs incisives.

  • Les lapins doivent pouvoir assouvir en permanence leur besoin de ronger (p. ex. des branches de chêne, noisetier, tilleul ou frêne, ou du pain sec non moisi).
  • Le foin (préalablement stocké pendant au moins 6 à 8 semaines) constitue la principale nourriture des lapins. Il doit être disponible à volonté, en tout temps.
  • Le fourrage de base doit être complété par des substances nutritives et actives dont les lapins ont besoin.
  • L’eau renouvelée chaque jour doit toujours être disponible à volonté.

Lapines non suitées

Les lapines reproductrices ne doivent pas être nourries de manière trop intensive pendant l’élevage, au risque de prendre du poids et de présenter de moins bons résultats de fécondité. La maturité sexuelle apparaît à l’âge de 4 à 6 mois, selon les races. Mais la première saillie ne devrait jamais avoir lieu avant 8 - 9 mois pour éviter des portées chétives.

On augmente la part d’aliment vers la fin de la gestation pour favoriser un bon développement des fœtus. Les lapines peuvent être nourries avec un aliment granulé (UFA 857) ou un aliment combiné (UFA 855). UFA SA offre également des aliments sans coccidiostatique et des aliments bio.

Lapines suitées

Du 1er au 21e jour après la mise bas, les lapines doivent recevoir davantage d’aliments pour favoriser une abondante lactation. Le fait que les lapereaux restent longtemps au nid indique que la lapine a suffisamment de lait. À l’âge de 3 ou 4 semaines, les lapereaux commencent à explorer leur environnement. Ils tètent toujours mais mangent aussi des petites quantités d’aliments solides: du fourrage grossier et de l’aliment UFA que reçoivent leurs mères. Il importe de ne pas donner trop tôt du fourrage vert, le tractus digestif des lapereaux n’étant pas encore totalement fonctionnel. 

Après quelque 6 à 8 semaines, on sépare les jeunes de leurs mères. Le sevrage ne devrait pas s’accompagner d’un changement d’aliment. L’emploi de l’aliment de démarrage UFA 853 s’est révélé efficace, en cas de problèmes au sevrage (hausse des pertes, 10-14 jours après le sevrage). On l’utilise pour mieux surmonter la phase du premier tiers de l’élevage. Ensuite, nous conseillons UFA 857 pour les lapins d’élevage et UFA 856 pour les lapins de chair.

Lapins de chair

L’aliment d’engraissement le plus vendu (UFA 856) contient un coccidiostatique. Il est donc impératif de passer à un aliment sans coccidiostatique (UFA 854) au plus tard 5 jours avant l’abattage.

Si l’engraissement a lieu sans aucun coccidiostatique, on peut utiliser l’aliment UFA 854 dès le début. Le fourrage grossier et le fourrage vert (brindilles, rameaux etc.) sont également indispensables pendant toute la phase d’engraissement. Certains fourrages (tels que maïs plante entière, grains de maïs) peuvent induire une coloration jaune, indésirable des carcasses.

Lapins mâles (bouquins)

Les bouquins peuvent être nourris comme les lapines non suitées. Leur ration de base se compose de fourrage grossier.

En complément, on leur donne de l’aliment UFA 857 ou un autre aliment d’élevage pour sécuriser les apports de nutriments et de substances actives. Leurs besoins nutritionnels augmentent en période de saillies. La ration d’aliment UFA conseillée pour un lapin mâle adulte dépend de sa condition physique (éviter tout surpoids).