Une alimentation adaptée pour chaque phase

Pour atteindre de bons résultats avec l’élevage de porcelets, l’alimentation doit être adaptée à chaque phase de production. Le succès de la lactation et la vitalité des porcelets se jouent déjà durant la gestation.

UFA top-pig

UFA top-pig

A la salle des truies gestantes

Une bonne lactation se prépare pendant la gestation déjà. Cette période peut être divisée en deux phases. Durant la première phase, la truie doit être nourrie en fonction de sa condition corporelle, de sorte qu'elle soit en bonne condition physique jusqu'au 85e jour de gestation. Durant la seconde phase, le développement des foetus s'accélère et il est donc important d'augmenter les apports énergétiques. Il faut toutefois éviter des apports excessifs durant la gestation, car les truies auraient alors tendance à créer trop de réserves. Cela ralentirait la mise bas, réduirait l'appétit et augmenterait le risque de MMA (métrite-mastite- agalaxie).

A l'étable de mise bas

Le transfert dans l'étable de mise bas est généralement synonyme de passage à un aliment d'allaitement. Durant cette phase, le problème principal est le risque de MMA. En cas de MMA, la truie tombe souvent malade après la mise bas, avec des symptômes variés selon la cause: prise de nourriture insuffisante, manque ou production excédentaire de lait, vulve purulente, tétines enflammées... Les colibacilles de la mère se transmettent aux porcelets par le lait, ce qui entraîne souvent des diarrhées.

Prévenir les constipations

Une des principales causes de MMA et de mises bas tardives est l'apparition de constipations à l'approche des naissances. Pour assurer une bonne digestion, la nourriture ne doit pas seulement être donnée en quantité appropriée, mais elle doit aussi contenir suffisamment de fibres hydrosolubles. Dans l'intestin, ces fibres absorbent l'eau et régularisent la digestion, ce qui réduit le risque de MMA. C'est pourquoi il est judicieux de remplacer en partie l'aliment de lactation par de la nourriture riche en fibres jusqu'à trois jours après la mise bas. Ce sont exactement les caractéristiques que présente l'aliment UFA 362-3 Prenatal. Pour une efficacité optimale, nous recommandons de l'utiliser du 108e jour de gestation au 3e jour suivant la parturition.

Forte production de lait garantie

Toute truie allaitante a besoin d'apports énergétiques suffisants dès le début de l'allaitement. UFA top-pig, un concentré très énergétique et à forte teneur en substances actives, permet à la truie de produire davantage de colostrum et de lait tout en se maintenant dans un bon état physique jusqu'à la fin de l'allaitement. Rappelons que la truie ne devrait pas perdre plus de 15 % de son poids total durant l'allaitement. Une perte supérieure peut, par la suite, se répercuter négativement sur le taux d'inséminations fécondantes et sur la durée d'utilisation. Une bonne truie produit 10 à 13 l de lait par jour. Ce lait contient deux fois plus de matière grasse, de protéines et de sels minéraux que le lait de vache. Des performances de ce niveau sont impossibles à réaliser avec deux, voire un seul repas quotidien. La truie a de la peine à ingérer et à digérer de telles quantités d'énergie en une seule fois, si bien que son potentiel de production de lait ne pourra pas totalement s'exprimer. Il importe donc de distribuer aux truies allaitantes la ration optimale plusieurs fois par jour; outre la ration journalière normale, il est recommandé de leur donner un concentré digeste à forte teneur en énergie et en substances actives. Les truies affectées par le syndrome MMA souffrent d'abord d'affections des voies urinaires, où divers agents pathogènes se mettent à proliférer. Ce processus est particulièrement rapide lorsque le pH urinaire est élevé. Celui-ci se situe normalement autour de 7,5. Son abaissement, si possible jusqu'à moins de 7 à 6,5, permet d'influencer considérablement le développement de plusieurs espèces de bactéries pathogènes. Dans cette optique, UFA pig-care constitue une solution idéale. Ses sels acides ont un impact direct sur le pH et inhibent ainsi le développement des germes pathogènes, ce qui réduit le risque de MMA. L'eau doit par ailleurs être disponible en quantité suffisante, car elle favorise la production d'urine et une évacuation efficace des germes. Outre des sels acides, UFA pig-care contient des nutriments énergétiques très digestes et diverses substances actives jouant un rôle important dans l'approvisionnement des porcelets et de la truie avant la mise bas.

Les aliments de préparation à la mise bas peuvent contribuer à réduire les frais de médicaments vétérinaires durant la phase entourant la naissance des porcelets.

Body Condition Scoring, BCS

Sur la base du Body Condition Score (BCS), l'alimentation peut être optimisée pour chaque animal ou à l'ensemble du troupeau. L’évaluation du BCS doit être effectuée par la même personne au moins deux fois par an. L’objectif est de ne pas avoir de truies de la catégorie 1 ou 5.

A observer lors de l'intégration:

  • Planification précoce de l'achat des cochettes (intervalle des délais de livraison, durée de l’intégration, âge et poids lors de l'intégration) -> l’abonnement cochettes permet de renouveler le cheptel.
  • Gérer la porcherie d’intégration avec la procédure dedans-dehors.
  • Augmenter le taux énergétique des aliments -> condition physique optimale lors de la Remonte.
  • Vaccinations recommandées -> Érésipèle / Parvovirus obligatoire, Circovirus recommandée.

Conditions requises pour la porcherie d’intégration:

  • Bâtiment séparé ou du moins compartiment séparée dans la porcherie
  • Entrée séparée avec louve de désinfection.
  • Gestion séparée (bottes, manteaux, aliments, équipement de porcherie, etc.).
  • Système dedans-dehors, puis nettoyage et désinfection.
  • Compartiments facilement accessibles pour le contact quotidien -> Objectif: familiariser les truies.
  • Espace suffisant, sols antidérapants, zone de la litière isolée.

Suffisamment de lumière, température optimale d’au moins 18°C, pas de courants d’air.

Dans l’alimentations des truies, les objectifs suivants sont ciblés:

  • Pourvoir à une base stable
  • Développer au mieux la réserve de graisse corporelle
  • Développer la capacité d'ingestion.
  • Pourvoir au développement ciblé de la chair

Les cochettes doivent être nourries au cours de la phase d'intégration de manière à ce qu'elles pèsent entre 130 à 145 kg et que la densité du lard dorsal (DLD) atteigne 16 à 18 mm lors de la première saillie. UFA 367 apporte suffisamment d'énergie, de minéraux et de vitamines pendant l'insertion et avant la saillie. D’autre part, les animaux devraient être âgés de 220 à 240 jours et avoir été déjà deux fois en chaleur.

Données clés pour la première saillie:

Poids:

130 130 – 150 kg PV

Âge:

220 - 250 jours

DLD:

14 - 17 mm

Temps propice de la saillie:

3. y.c. chaleurs de transport

Spécialistes en production porcine

Oskar Waeber

UFA Zollikofen

058 434 10 00

contacter

Gerhard Affolter

UFA Zollikofen

058 434 10 00

contacter

Christophe Colomb

UFA Puidoux

058 434 09 00

contacter

Olivier Lopez

UFA Puidoux

058 434 09 00

contacter